top of page
Rechercher

À la chasse aux champignons... avec les yeux !

La cueillette de champignons est une activité répandue au Québec. Le territoire renferme presque 3000 espèces dont certaines d'entre elles atteignent leur maturité dès le début du printemps. Le moment idéal de leur développement est lorsque le climat se réchauffe et s’humidifie. La saison de cueillette verra donc bientôt le jour.


C'est pourquoi nous devons faire un simple rappel : Il est interdit de récolter les champignons se trouvant dans le parc du Mont-Bellevue. On se doit de protéger l'écosystème de cet endroit, une réserve naturelle à en devenir.


En posant ce règlement, on empêche les gens de sortir des sentiers définis. Ainsi, on évite de piétiner sur certains habitats comme les nids de souris par exemple. Aussi, surmontés d’un chapeau, les champignons peuvent servir d'abris pour les insectes au même titre que les salamandres qui s’abritent en-dessous des pierres. Puis, ces végétaux représentent les éboueurs de la nature. C’est eux qui s’occupent de la décomposition des êtres vivants de la forêt en transformant les matières organiques en humus. Ils assurent donc le bon renouvellement de l’écosystème. Puis, ils représentent également la principale source alimentaire pour les micro-organismes : bactéries, nématodes, insectes et les vers. Ils peuvent aussi servir de nourriture pour des mammifères comme les cerfs, les sangliers, les écureuils et les petits rongeurs. Les limaces, les escargots les mouches et les fourmis s’en nourrissent également.


En surconsommer pourrait créer un déséquilibre. Cependant, il est possible d’en cueillir à certains endroits. On peut penser à la forêt Hereford, située à Coaticook. En plus d’atteindre une hauteur de 875 mètres, soit la montagne la plus élevée en Estrie, elle est reconnue pour les excursions de cueillettes de champignons dans ses sentiers. Vous pouvez y participer par le biais du Club des mycologues en Estrie. Par ailleurs, faire partie d’un club de mycologie permet de vous assurer de prendre des champignons comestibles. Effectivement, certaines des espèces sont toxiques. Les différencier peut s’avérer parfois difficile. Être guidé par un spécialiste est donc avantageux pour être certain ne pas faire d’erreur et de bien sûr connaître les meilleurs spots ! Or, il existe également des applications pour connaître les caractéristiques de ce végétal. Picture Mushroom- Mushroom ID est un excellent outil numérique pour l’identification de l’espèce des champignons. Vous n’avez qu’à prendre ou téléverser une photo du végétal et l’application pourra vous dire lequel il est en quelques secondes. Ainsi, vous pouvez aussi simplement vous en servir comme activité d’observation.


Certes, vous ne pouvez pas prendre les champignons poussant dans le parc du Mont-Bellevue, mais plusieurs alternatives s’offrent à vous. Bonne saison à vous !

1 Comment


Très intéressant !

Sylvain Janvier.

Like
bottom of page