top of page
Rechercher

À LA DÉCOUVERTE DU HÊTRE À GRANDES FEUILLES

(Fagus grandifolia)


En hiver, un peuplement de feuillus offre un spectacle quelque peu terne, les arbres nus se confondant en teintes de brun et de gris. Seules quelques feuilles mortes encore suspendues aux branches rehaussent le paysage de notes beige orange. Ces feuilles sont dites marcescentes et ne tomberont qu’à l’arrivée du printemps, au moment de l’éclosion des bourgeons. Ce phénomène de marcescence s’observe chez le chêne rouge ainsi que chez le jeune hêtre à grandes feuilles.




L’identification du hêtre à grandes feuilles en hiver


Pendant la saison froide, les jeunes hêtres à grandes feuilles se repèrent d’un seul coup d’œil avec leurs feuilles marcescentes mises en évidence. Bien qu’un peu rabougries, les feuilles ovales de ces individus, terminées par une pointe fine et bordées par une dent vis-à-vis chaque nervure, se reconnaissent encore bien.