Logo-Devant-Couleur-Reserve-naturelle-Sh

Projet de réserve naturelle universitaire du parc du Mont-Bellevue

La protection et la conservation du Parc du Mont‑Bellevue ont toujours été au cœur des préoccupations sherbrookoises. Cet endroit est un îlot de verdure d'environ 200 hectares entouré d'un paysage urbain. En effet, le Parc, majoritairement forestier, comprend diverses communautés végétales ainsi que des milieux humides et hydriques. Parmi les quelques 400 espèces floristiques et les nombreuses espèces fauniques que le parc abrite, une dizaine d’entre elles sont en situation précaire.  

Le parc du Mont-Bellevue est un terrain d’enseignement et de recherche prisé par bon nombre d’étudiants, d’enseignants et chercheurs pour des travaux académiques ponctuels ou dans le cadre d’activités pédagogiques régulières.

FAUNE

Espèces animales

Image1.png

FLORE

0

Espèces

 végétales

2.png

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

programme de suivi de l’intégrité écologique (PSIÉ)

pour un écosystème en santé

En 2019, une demande a été déposée auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), afin de reconnaitre le Parc comme une réserve naturelle. Une des étapes cruciales pour atteindre cet objectif : le programme de suivi de l’intégrité écologique (PSIÉ), développé grâce à l’implication d’étudiants et d’étudiantes de l’Université de Sherbrooke, d’experts de l’organisme Nature Cantons-de-l’Est et du Regroupement du Parc du Mont-Bellevue.

L’objectif de protéger à long terme ce parc comprend autant le maintien voire l’amélioration des caractéristiques naturelles de ce lieu que sa mise en valeur auprès des usagers (accessibilité et qualité de l’expérience).

Suivre l'évolution de la forêt à l'aide d'indicateurs

Le projet permettra de suivre l’état de santé du parc sur le long terme. Une forêt en bonne santé c’est une forêt où l'intégrité écologique est stable, ou, par exemple, la diversité et l’abondance des espèces vivantes et non vivantes qui s’y retrouvent sont adéquates. Au total, 18 indicateurs sont suivis sur le terrain pour déterminer si le milieu environnemental du Parc se modifie au fils des années.  

Les champs analysés se concentrent sur les étangs, les salamandres de ruisseaux, les chiroptères (chauves-souris) ou encore les oiseaux nicheurs, tout l’écosystème est donc sous la loupe, tout comme, les aspects plus humains reliés au parc (l’achalandage, la fragmentation du territoire causée par les infrastructures humaines, etc.) 

Trouver les points à améliorer 

Après la collecte des données, les résultats de suivi seront analysés pour identifier les améliorations à apporter et ainsi limiter les perturbations. De là, l’importance de respecter le code de conduite lors de votre visite au Parc du Mont-Bellevue. Rester dans les sentiers, attacher votre chien, ne pas prélever de ressources naturelles au sol, des petits gestes qui feront la différence.  

L'Université de sherbrooke étroitement reliée au développement durable

L’Université de Sherbrooke, propriétaire du Mont-Bellevue avec la Ville de Sherbrooke, a toujours souhaitée mettre en valeur ce territoire à des fins d’enseignement et de recherche en développant le concept d’écosystème école. Le parc du Mont-Bellevue est un terrain d’enseignement et de recherche prisé par bon nombre d’étudiants, d’enseignant et chercheurs pour des travaux académiques ponctuels ou dans le cadre d’activités  pédagogiques régulières. Pour en connaître plus sur le rôle de l'UdeS en lien avec le Parc consulter la page suivante. 

DSC_4342-1.jpg
Cerf_de_Virginie_proche_1.jpg
maiantheme.png
Salamandre_cendrée_4.jpg
20210409_094609.jpg
  • Pic mineur

  • Cerf de Virginie

  • Salamandre cendrée

  • Maïanthème du Canada

  • Papillon

csm_UdeS_logo_rgbHR_1dde4c4406.png
Logo_de_la_Ville_de_Sherbrooke.svg.png
logo_RPMB-01.png
  • Période de dégel

PXL_20210727_174446759.MP.jpg
IMG_20210330_102247_2.jpg

Ce n'est pas tout. La réserve naturelle est animée toute l'année. C'est un lieu d'éducation unique. Découvrez le travail de nos agents sensibilisateurs ici!

  • Suivi sur le terrain du PSIÉ