CODE DE CONDUITE
pour une expérience agréable et respectueuse


 

Image1.png
Message-web-RPMB-rester-sentiers.jpg
Message-web-RPMB-courtoisie_edited.jpg

1.jE RESPECTE LA SIGNALISATION ET LES RÈGLEMENTS DU PARC.

  • Groupes de marcheurs : dans les sentiers partagés avec les cyclistes et les fondeurs, permettez-les de vous dépasser;

  • Fondeurs et cyclistes : contrôlez en tout temps votre vitesse et soyez toujours prêts à vous arrêter rapidement;

  • Portez obligatoirement des raquettes pour emprunter les sentiers de vélos à pneus surdimensionnés. Une piste défoncée par des traces de pas peut être dangereuse pour les cyclistes;

  • Évitez de marcher dans les traces des sentiers de ski de fond pour ne pas les endommager (animaux aussi).

2.j'utilise uniquement les sentiers balisés et j'évite les sentiers en régénération.

Le passage de seulement quelques adeptes de marche ou cyclistes suffit à perturber un milieu naturel. En demeurant en tout temps dans les sentiers officiels, vous contribuez à :

  • Préserver des milieux humides ou fragiles;

  • Protéger des espèces végétales ou animales à statut particulier;

  • Limiter la fragmentation du milieu de vie d’une multitude de petits animaux et de plantes.

3.Je respecte les usages attribués aux sentiers.

Que vous soyez cycliste, fondeur, raquetteur ou adepte de marche, certains sentiers sont prévus uniquement pour vous : c’est une question de courtoisie et de sécurité!

  • En été, seul le sentier multiusage du secteur du mont Bellevue est partagé.

  • En hiver, les raquetteurs sont admis dans les sentiers de vélos à pneus surdimensionnés. Les fondeurs, les cyclistes et les marcheurs doivent partager le sentier multiusage du secteur du mont Bellevue.

 

À venir dans le secteur du mont J.-S.-Bourque :

  • Un sentier de liaison cyclable menant à des sites alternatifs de vélo de montagne aménagés sur les terrains de l’Université de Sherbrooke et du Collège du Mont-Sainte-Anne.

  • De nouveaux sentiers pédestres rustiques respectant les critères d’aménagement durable.

Message-web-RPMB-ensemble-marche.jpg
Message-web-RPMB-ressources-naturelles.jpg
30 minutes à l'avance (4).png

4.je laisse sur place les pierres, les plantes et toute autre ressource naturelle et je n'allume pas de feux.

En vous gardant de prélever des ressources naturelles et d’allumer des feux de camp vous contribuez à :

  • Protéger la biodiversité du parc;

  • Maintenir l’équilibre des milieux fragiles;

  • Protéger les espèces à statut particulier.

5.je dépose mes matières résiduelles aux endroits prévus à cette fin.

 

  • Lors de vos visites au parc du Mont-Bellevue, ayez comme objectif de ne laisser aucune trace de votre passage. Ainsi, en laissant le parc propre et sans pollution, vous participez à la protection d'un milieu unique en voie de devenir une réserve naturelle. 

6.j'observe la faune à distance, sans l'approcher ni la suivre.

 

Afin de permettre aux animaux de conserver leur comportement naturel

et d'éviter les blessures humaines :

  • Respecter et préserver la tranquillité des animaux.

  • Laisser les animaux s'alimenter par eux-mêmes.

Sans titre (3).png

8.je tiens mon chien en laisse.

Pour une expérience positive pour tous, tenez en tout temps votre chien en laisse. En agissant ainsi, vous :

  • Respectez les personnes craintives en présence de chiens.

  • Préservez la faune et la flore sauvage, sensibles au piétinement.

Venez nous voir au chalet Antonio-Pinard, nous offrons des gâteries pour chien!

7.j'offre mon aide à toute personne en difficulté.

  • Faites preuve de courtoisie et n'hésitez pas à aider et à diriger les autres usagers du parc si nécessaire. 

Foire aux questions

Sans titre (5)_edited.jpg

Les réserves naturelles en milieu privé sont reconnues par le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. Pour justifier son intérêt à la conservation, une propriété doit posséder des caractéristiques biologiques, écologiques, géologiques, géomorphologiques ou paysagères. 

Quels sont les critères requis pour la désignation d’une réserve naturelle?

Sans titre (5)_edited.jpg

Le principal objectif est de protéger à long terme le parc du Mont-Bellevue en assurant le maintien ou l’amélioration de l’intégrité écologique du milieu, tout en conservant une accessibilité et une qualité d’expérience à tous les types d’usagers du parc. Le statut de réserve naturelle en milieu privé souligne la volonté des propriétaires, soit l’Université de Sherbrooke et la Ville de Sherbrooke, de fixer leurs objectifs de conservation. Le statut de réserve les oblige légalement à respecter leurs propres engagements.

Quel objectif poursuit la création d’une réserve naturelle?

Sans titre (5)_edited.jpg

Depuis déjà très longtemps, le parc du Mont-Bellevue est un lieu culte pour les amateurs de plein air de Sherbrooke et des régions environnantes. Le projet de réserve naturelle tient compte de cette réalité et vise à perpétuer la culture du plein air, tout en misant sur l’atteinte des objectifs de conservation. Dans cette optique, des changements sont à venir afin de répondre aux besoins des différents types d’usagers. À moyen terme, un sentier de liaison de vélo de montagne sera ajouté dans le secteur du mont J.-S.-Bourque pour relier le réseau actuel du secteur du mont Bellevue à de nouveaux sites alternatifs aménagés sur les terrains de l’Université de Sherbrooke et du Collège du Mont-Sainte-Anne. De plus, des sentiers pédestres rustiques, conçus selon les critères d’aménagement durable, seront également ajoutés dans le secteur du mont J.-S.-Bourque.

Quels sont les critères requis pour la désignation d’une réserve naturelle?

Sans titre (5)_edited.jpg

Il est possible de marcher dans les sentiers officiels du mont J.-S.-Bourque et des démarches sont en cours afin d’y revitaliser le réseau de sentiers pédestres rustiques. Toutefois, il n’est pas permis de pratiquer le vélo de montagne dans ce secteur pour le moment. À moyen terme, un sentier de liaison pour le vélo de montagne y sera aménagé, et permettra de rejoindre deux sites alternatifs pour la pratique de ce sport sur des terrains de l’Université de Sherbrooke et du Collège du Mont-Sainte-Anne. Tous ces sentiers seront conçus selon des paramètres d’aménagement durable.

Puis-je aller marcher ou faire du vélo de montagne dans le secteur du mont J.-S.-Bourque?

Sans titre (5)_edited.jpg

D’une part, le Règlement sur les animaux de la Ville de Sherbrooke exige l’utilisation d’une laisse d'une longueur maximale de 1,85 mètre pour promener un chien.

D’autre part, garder son chien en laisse est une marque de respect pour les personnes craintives en leur présence, évite la perturbation de la faune et protège la flore sauvage du piétinement. Un chien peut avoir des comportements imprévisibles, et ce, même s’il est bien dressé.

Pourquoi dois-je garder mon chien en laisse?

Sans titre (5)_edited.jpg

L’écosystème du parc du Mont-Bellevue comporte de nombreux peuplements forestiers (cédrière, érablière à sucre, prucheraie, forêts mixtes), des milieux humides, 300 espèces végétales et environ 70 espèces d’oiseaux recensées, ce qui contribue à en faire un site à grande valeur écologique en plein cœur de la ville de Sherbrooke.

Ce parc urbain étant fort achalandé, il importe d’encadrer les différentes activités qui y ont lieu afin d’en préserver l’intégrité écologique. En raison de ses caractéristiques écologiques importantes, le secteur du mont J.-S.-Bourque est la partie de la réserve naturelle qui sera la plus préservée en y limitant les activités humaines. En contrepartie, le secteur du mont Bellevue fera office de zone de transition dans laquelle il est possible de pratiquer davantage d’activités, dont le tir à l’arc et le ski de fond.

Pourquoi vouloir protéger le secteur du mont J.-S.-Bourque plus particulièrement?

Sans titre (5)_edited.jpg

Le parc du Mont-Bellevue comprend des milieux sensibles et abrite une importante biodiversité. On y trouve notamment des milieux humides, des ruisseaux ainsi que des espèces à statut particulier qu’il est impératif de protéger. Or, le prélèvement de ressources naturelles étant souvent pratiqué hors sentier, il contribue à la destruction d’habitat et à la dégradation des espèces fauniques et floristiques. Pour assurer la pérennité de ces précieuses ressources, il est essentiel que chaque usager ou usagère les laisse sur place et veille à ce que son passage au parc ne laisse aucune trace.

Pourquoi ne dois-je pas cueillir des plantes ni ramasser d’autres ressources naturelles?

Sans titre (5)_edited.jpg

La patrouille de sensibilisation est le principal outil d’information et d’éducation des usagers du parc du Mont-Bellevue. Les membres de la patrouille abordent les usagers et usagères du parc pour leur présenter le projet de réserve naturelle, leur rappeler le code de conduite à respecter et recueillir leurs commentaires.

De plus, pour mieux faire connaître les particularités du parc, la patrouille de sensibilisation organise régulièrement des activités éducatives adaptées à différents groupes d’âge, qu'elle présente sous forme d’ateliers d’interprétation, de randonnées guidées et de kiosques d’information.

Quels rôles joue la patrouille de sensibilisation dans le parc du Mont-Bellevue?

Sans titre (5)_edited.jpg

Les cyclistes peuvent circuler dans les sentiers multiusages du secteur du mont Bellevue, incluant le lien entre le stationnement de la rue Dunant et l’Université de Sherbrooke. Cependant, les cyclistes ne peuvent emprunter le sentier multiusage du secteur de mont J.-S.- Bourque. En tout temps, les cyclistes doivent faire preuve de courtoisie en contrôlant leur vitesse à l’approche d’adeptes de marche. Ces derniers doivent rendre la pareille en se rangeant sur le côté du sentier afin que les cyclistes puissent effectuer un dépassement de manière sécuritaire. 

Les cyclistes peuvent-ils circuler dans les sentiers multiusages du parc du Mont-Bellevue?

Pour plus d'information sur le RPMB, consulter la page